KIMVUKA MVUALA TATU
La meilleure banque , c'est la terre . . .

L'association Kimvuka Mvuala Tatu dans sa vision globale travaille à permettre et à faciliter les échanges de savoir sur les méthodes et techniques agricoles pratiquées partout dans le monde en vue d'impacter sur l'autosuffisance alimentaire et sur la pauvreté qui minent les populations du monde tout en respectant l'environnement.
Aujourd'hui, dans son action locale ,elle porte le projet basé à Linzolo dans la région du Pool au Congo Brazzaville .Le succès du modèle de la ferme témoin en cours peut se reproduire partout ou les populations du monde en auront besoin ,il n'y aura plus qu'à adapter le modèle à l'environnement local ....
Seul, on va vite, ensemble, on va plus loin...
Notre mission
Préservons notre mère la Terre, et elle prendra soin de nous en retour. Pansons ses plaies et en retour nous éliminerons la famine, la pauvreté et la maladie ces trois maux qui menacent la Terre et l'humanité.

Une loi naturelle dit "On récolte ce qu'on sème " il est donc urgent de semer la bonne graine en vu de récolter l'autosuffisance alimentaire, la revenue équitable pour tous et la bonne santé.

Plutôt que d'apporter un simple discours moralisateur à nos concitoyens, l'association KMT a pour mission de prêcher par l'exemple elle monte une ferme témoin autour d'un modèle agricole pérenne dans une région du Congo Brazzaville qui était autrefois appelé le grenier du Congo dans la région du Pool et plus précisément la localité de Linzolo.
"Le grenier du Congo"
Pourquoi choisissons-nous la région du Pool sur les 10 régions du Congo Brazzaville ?

1.
La région du Pool a connu 2 guerres civiles : 1998 à 2005 et une résurgence du 4 avril 2016 au 23 décembre 201
2.

2.
Avant ces événements malheureux, la région du pool était appelée "le grenier du Congo" mais aujourd'hui peine à nourrir sa propre population et encore moins le reste du Pays.

3.
74 % des paysans qui assurent les 4 % de la production locale sont pauvres et n'arrivent pas à obtenir un revenu équitable.


Où est installée la ferme/exploitation pilote ?
Elle est installée dans la localité de Linzolo à 30 km de Brazzaville
La localité de Linzolo a vivement besoin d'être restaurée après les 2 guerres civiles qu'elle a connue.
Elle est à seulement 30 km de Brazzaville, mais l'état du tronçon Nganga-Lingolo vers Linzolo (12 km) était catastrophique jusqu'en juin 2019.
Depuis juillet 2020, la route est praticable, les travaux d'aménagement sont en cours.
De tous les problèmes que connaît cette localité et la région entière, nous nous attelons à relever le secteur de l'agriculture.

Quels sont nos objectifs à court terme ?


L'innovation consiste à mettre en place une ferme / exploitation agroécologique témoin pour monter un modèle agricole local pérenne .A l'issue de ces expériences nous pourrions former ces populations par la pratique et pouvoir leur livrer clé en main ce qu'il faut pour pouvoir être autonome alimentairement à partir de 100 m2 de surface cultivable. Pour ceux qui pourront aller au-delà de cette surface de base nous allons mutualiser les ressources mécaniques afin de faciliter l'exploitation des grandes surfaces.

Notre solution de ferme témoin permet de sensibiliser aux bénéfices des pratiques écologiques par l'exemple et en assurant un accompagnement de ces personnes de bout en bout nous apportons une solution innovante. Nous atteindrons à terme les objectifs de dévelloppement durable suivants :
Atteindre l'auto-suffisance alimentaire
    1. Remédier à la dépendance alimentaire en augmentant la production agricole locale
    2. La main d'œuvre paysanne formée en vue de rentabiliser l'agriculture familiale fera sortir les familles de la sous-alimentation.
    3. Une fois que chaque famille aura suffisamment de quoi manger, elle pourra mettre le surplus sur les marchés locaux à la vente. Augmentant ainsi les denrées alimentaires sur le marché, ce qui me fera baisser le coût du panier de la ménagère.
      Lutter contre la pauvreté
      1. Les apports de la ferme offriront des possibilités d'emplois pour une masse importante de la population en situation de chômage de l'ordre de plus de 1.000 emplois directs et indirects (plus la ferme sera grande plus on on aura besoin de la main d'œuvre ). Elle aura donc un impact sur l'économie de la localité de Linzolo et résoudra le problème de pauvreté comme prévu dans la région et le pays.
      2. Éradiquer la pauvreté à travers la garantie d'un revenu équitable
      Développer des modèles d'agriculture biologique locale
      1. Lutter contre la déforestation
      2. Former les entreprises agricoles afin d'accompagner les paysans dans la prise en compte des innovations et des pratiques agricoles écologique
      3. Amélioration du niveau de formation
      4. Sensibiliser aux dangers de l'usage massif des pesticides
      5. Réduction voir l'élimination de l'utilisation des produits phytosanitaires
      Impact des solutions apportées par KMT ?
      Le gouvernement par intermédiaire des aides de la communauté internationale s'est déjà penché sur ce problème en vue d'y remédier, mais les résultats sont maigres. Quel est le petit plus que nous apportons ?
      Question:
      En quoi votre projet est-il innovant?
      KMT :
      Notre solution englobe l'ensemble de pratiques et techniques visant à valoriser l'usage des intrants biologiques locaux ainsi que des matériaux locaux.
      Nous allons expérimenter les différentes étapes de bout en bout pour trouver des solutions adaptées à cet environnement. Ainsi nous saurions garantir une formation et un accompagnement adéquats à ces populations.
      Notre ferme témoin servira à former et à accompagner les personnes vulnérables de la localité et ses environs et le besoin est très grand.
      Question:
      Quels bénéfices pour les populations ?
      KMT :
      À travers, la coopérative de paysans crée autour de ce projet nous allons promouvoir l'agriculture familiale en livrant des solutions expérimentées au sein de la ferme témoin et apte à être mis en place à partir de 100 m2.
      Ces familles seront autonomes alimentairement et suivant la quantité de légumes produites,elles pourront mettre le surplus sur le marché.
      Elles vont en plus bénéficier de l'amélioration du niveau de formation technique :

      • Dans le respect de l'environnement écologique
      • Dans l'adaptation des techniques innovantes :
        • De permaculture
        • D'agriculture biologique
        • De composteur
        • De Recyclage
        • D'usage équilibré des intrants dans la pratique agricole
      Chronologie du projet d'ici Juillet 2023
      De juillet 2020 à juillet 2023, l'association KMT va accompagner le projet de la ferme témoin jusqu'à atteindre 4 hectares de terrains sur lesquels il y aura les cultures maraîchères et fourragères,l'élevage et une forêt comestible.
      Nous démarrons le projet en Juillet 2020 sur une surface de 5.000 m2 .A l'issue de 2021 nous devons atteindre minimum 1 hectare de cultures maraîchères et être autonomes en produisant l'engrais organique dont nous avons besoin sur place. Pour ce faire, nous devrions commencer un élevage de poules d'espèces locales à petite échelle en vue d'acquérir l'expérience et de produire de l'engrais nécessaire pour nos cultures. Fin 2021 , nous commençons à construire l'infrastructure nous permettant d’accueillir des familles de paysans et de les accompagner par la pratique sur la ferme témoin qui sera déjà fonctionnelle
      En 2022 nous allons acquérir 1 hectare de terres pour lancer les cultures fourragères en vue d'être autonome en fourrage pour nos animaux. 1 hectare de terres supplémentaires au milieu de 2022 pour l'élevage de poules, de porc des ovins et caprins d'espèces locales
      Fin 2022 la foret comestible ou verger peut démarrer sur 1 hectare .

      Maraichage
      Nous réservons nos premieres parcelles à la culture maraichère afin de rapidement mettre sur le marché des légumes consommées quotidiennement par les congolais : Légumes feuilles,légumes fruits , bananes plantains et pommes de terre...
      Culture de l'aliment de bétail
      Au moment venu, nous allons acquérir des parcelles supplémentaires pour démarrer la culture de l'aliment de bétail de bases : maïs, manioc ...
      Nous nous agrandirons au fur et à mesure suivant nos moyens.
      Elevage
      Dans un avenir très proche, nous prévoyons de construire des bâtiments en vue d'élever des poulets de chair et les pondeuses, les porcs, les lapins ... En vue de nous approvisionner localement en engrais organique pour notre maraîchage.
      Nous introduirons les animaux dès que nous nous aurions produit de l'aliment de bétail sur place .
      Vergers
      Nous prévoyons également de mettre en place dans un avenir proche une forêt comestible constituée d'un verger sur lequel seront planté les arbres fruitiers consommés localement : papayers, manguiers, avocatiers ...
      Nos réalisations en images
      Nos réalisations en vidéos
      Cadre naturel de la République du Congo
      Ce pays est naturellement doté d'un cadre paradisiaque sur tous les plans : la faune, la flore, le climat et l'hydrographie sans compter son ouverture sur l'océan Atlantique

      Géographie
      Géographie
      Située en Afrique Central, elle couvre une superficie de 342 000 km2.

      Le fleuve Congo, deuxième fleuve du monde par le débit moyen après l'Amazone
      L'équateur traverse le Congo
      Une façade maritime sur l'océan Atlantique de 220 km..
      À peine plus de cinq millions d'habitants

      Végétation
      Végétation
      Le pays dispose d'une végétation variée dont la forêt (60 %) et la savane (40 %).
      Situé à cheval sur l'Équateur avec une pluviométrie abondante, le pays dispose de plus de 10 millions d'ha de terres arables et très fertile, dont moins de 2 % sont exploités .

      Hydrographie
      Hydrographie
      Un vaste réseau de cours d'eau, qui constitue la cuvette congolaise.Une dizaine de grandes rivières et deux grands fleuves.Une trentaine de cours d'eau et de nombreux petits cours d'eau secondaires.

      Climat

      Climat

      En général, on a un climat chaud et humide, du fait de sa position géographique et de son relief, avec des variantes, équatorial au Nord, tropical au Sud.

      Les températures en moyenne oscillent entre 24 °C et 35 °C au cours de l'année.
      Le grand paradoxe du pays
      La République du Congo malgré ses atouts naturels qui ferait pâlir n'importe quel pays désertique ,est dans la situation suivante :
      1. Malgré ses 10 millions d'ha de terres arables et très fertiles, 2 % seulement sont exploitées et sa contribution au PIB stagne à seulement 4 % environ depuis des années. . .
      2. L'agriculture du Congo Brazzaville est très peu développée.

      3. La production vivrière nationale ne couvre pas les besoins de la population.
      4. Le pays importe donc la majorité de ses denrées agricoles en termes de centaines de milliards de francs CFA, la volaille provient d'Europe, la viande du Tchad, les légumes de RDC et du Cameroun par exemple. . .
      5. Alors que la population vivant en dessous du seuil de pauvreté dépasse 51 % , 65 % des Congolais les plus pauvres vivent dans les six régions du sud du pays.
      Pourquoi l'agriculture au Congo stagne ?
      Voici les principales causes de la dépendance alimentaire du pays
      Absence d'innovations
      • L'absence d'infrastructures agricoles de base

      • L'absence des techniques de production moderne

      • Un encadrement des producteurs insuffisant
      • Outils utilisés
      Accès difficile aux services sociaux et financiers
      Il n'existe pas de banques agricoles. Les banques commerciales, tout comme les banques classiques de la place font des taux de 18 voire 30 %. Comment un agriculteur peut se développer à partir d'un tel taux de remboursement de sa banque ?

      Et quand ils reçoivent des aides des ONG locales ou internationales, là encore , leur situation n'évolue guère, les dons étant constitués uniquement d'outils manuels


      Faible capacité de production agro-pastorale
      Les contraintes liées aux aléas naturels du climat, les maladies des plantes , ainsi que le mauvais état des routes pour acheminer les produits, réduisent drastiquement le résultat du dur labeur de ces paysans ...
      Conséquences sur le marché ?
      • Les produits sont chers et ne sont pas à la portée du Congolais moyen, ce qui entraîne :
      • La sous-alimentation
      • La malnutrition
      • La pauvreté qui s'accentue
      • Le revenu non-équitable
      • L'usage incontrôlé et anarchique des produits phytosanitaires en vue d'augmenter la production, mais produit des aliments toxiques, rend malade les usagers de ces produits et détruit l'environnement.
      Contactez-nous
      Contacts
      +337.51.98.35.00
      mmbeya@kimvuka-mvualatatu.org
      12 rue Saint Jean de Luz 44200 Nantes


      Suivez nous:
      Made on
      Tilda